3 jours pour faire un bond dans le passé et nous remémorer la seconde guerre mondiale et ses atrocités. Vous n’avez certainement pas oublié que cette ville fut rasée par la bombe atomique, le 6 août 1945 à 8h 15. Témoignages, monuments commémoratifs, symboles comme une flamme brûlant jusqu’à la destruction totale de toutes les bombes A du monde, tous les ingrédients sont réunis pour que l’on n’oublie pas. 
Cette ville meurtrie a été remarquablement reconstruite, baignée de lumières malgré les grands building grâce aux allées gigantesques.

Nous avons beaucoup aimé sont atmosphère paisible et sa gastronomie, l’Okonomiyaki, omelettes japonaises avec légumes et pâtes organisés par étages comme une pièce montée.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à découvrir la ville malgré la menace radioactive qui d’ailleurs est controversée.

Une autre belle découverte a été l’île spirituelle de Miyajima, que nous avons arpenté à pied, gravissant le sommet Misen à 535m. Une balade spirituelle entre village traditionnel et temples.

L’architecture y est très bien conservé ainsi que l’environnement y est protégé, en somme un petit havre de paix à 15 min de l’agitation urbaine. 

Nous reprenons ainsi la route vers Kyoto en bus… rien à voir avec les bus latins. Ici on s’arrête presque toutes les heures. Les autoroutes sont impeccables ainsi que les installations. Les bus très confortables.

Voici une photo de l’épicentre de l’explosion. Une partie du bulding a été épargnée bien que fortement brûlée et endommagée mais le souffle de l’explosion a tout emporté sur un rayon de 2 kms..

Advertisements